Le regard d'Angel

2019 20 Déc - Nina

Chez l'orthophoniste, un vendredi soir comme tous les vendredis soirs...

L'orthophoniste d'Angel est un homme, et j'adore sa façon de faire, de voir les choses, je le soupçonne même d'être un haut potentiel. Il a du flair pour repérer des choses qu'une personne lambda ne verrait pas. On parle beaucoup de surdon et de ces choses qui sont similaire au TSA en particulier...

Il m'avait parlé d'un maman qui était désespérée du fait qu'elle n'arrivait pas à trouver la solution pour son enfant qui avait un TSA.

Vendredi soir je suis allée à la séance d'orthophonie d'Angel, comme tous les vendredis soir, et là, il y avait cette fameuse maman avec sa petite fille Nina.

"_Je vous laisse le soin de faire connaissance toutes les deux" avait dit l'orthophoniste.

Et en effet, j'ai commencé à observer cette petite fille mais aussi la mère qui était un peu... particulière je dirais. Cette petite est en grande section en maternelle, selon la mère on veut la faire redoubler.

Je voyais bien que la maman empêchait la petite de faire des choses, soit elle la tenait, soit elle l'a tiré par la capuche (un geste que je n'apréçiait pas tout particulièrement). Je lui ai demandé fermement d'arrêter ! Je lui ai demandé si elle jouait avec sa fille, dans les jeux à billes des enfants avec TSA, c'est leur dada ! Je voyais bien que non !

La petite était assise et je me suis mise à sa hauteur, et j'ai regardé ses yeux, "_elle suit du regard" "_comment t'appelles-tu ?" la mère répondit et non Nina !

La petite se leva pour aller regarder mon portable, hop je l'ai pris et je lui ai dit qu'on ne le touche pas, ensuite elle prena mes clés, je lui ai dit qu'on ne touchait pas à mes clés, elle prena mon sac... notamment la pince à cheveux que je coince sur la bandoulière, la mère intervient, je lui ai dit "_non laissez la faire" comme si je savais déjà ce qui allait se passer.

La petite Nina a commencé à vouloir fonctionner la pince à cheveux et elle s'est coincé les doigts, je lui dit "_Aïe ça fait mal !" mais souvent ses petits-là n'arrivent pas à comprendre la douleur, donc je lui ai enlevé la pince des doigts en lui disant que il fallait faire attention à ce qu'elle voulait prendre car parfois ça fait mal...

Aussitôt elle me serra dans ses petits bras ! J'étais surprise.

J'ai aussitôt dit à la mère de laisser faire sa fille, de l'observer pour voir ce qu'elle voulait faire et de communiquer ensuite son action afin qu'il y ait un lien.

Ce que j'ai compris, la pauvre dame, c'est que le CAMPS est complet, l'hôpital de jour est complet, enfin bref, de par là où est passé Angel tout était complet pour cette pauvre Nina et je voyais bien que la maman était perturbée.

Alors je lui ai dit de prendre mon numéro de téléphone afin qu'on se revoit.

Une fois dans le bureau de l'orthophoniste je lui ai dit que la maman aussi aurait besoin d'être suivi car malheureusmenet son comportement aurait tendance à entraver celui de la petite Nina et c'est malheureux, mais elle n'en a pas conscience.

ça m'a touché au plus haut point et combien sont les parents qui sont perdus devant leur enfant dont ils ignorent tout comme moi au départ.

23/12/2019

Sandra B.

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 23/12/2019

Ajouter un commentaire

 
×