Créer un site internet
Le regard d'Angel

Hôpital de jour 2

21 mai 2013

Nous nous présentons avec Angel à 9 h 00 devant ce petit centre fait d'algécos pour le premier jour d'observation. Il pleuvait, nous rentrâmes et nous attendons là sur les petits divans attendant qu'on vienne vers nous. Une dame d'une trentaine d'année nous accueillit, elle se présenta comme éducatrice, Séverine, et elle m'expliqua qu'elle devra prendre Angel jusqu'à 13 h, elle me fit visiter les lieux. Certaines pièces avaient les volets fermés, d'autres les volets ouverts, je voyais des enfants dans une pièce, ils faisaient du bricolage, et d'autres enfants dans l'autre pièce, là ils étaient en train de jouer, un enfant blond plus particulièrement attira mon attention, il était là assis par terre sur les coussins parmi les autres, il devait avoir 7 ou 8 ans. Je voulais savoir quel symptôme avait ces enfants, elle me parla d'autisme, d'autres aux comportements moins ouvert, etc. J'avais vu une employée dans la cuisine qui préparait sûrement le repas du midi. C'était différent du CAMSP mais vivant.

Je quittais donc Angel pour 3 heures, trois longues heures pour moi ! C'était angoissant car jamais Angel ne m'avait quitté autant de temps.

Dès mon retour, Angel m'attendait là avec Séverine (l'éducatrice) il semblait être serein et content, l'éducatrice fut étonnamment surprise "- il sourit, il nous regarde dans les yeux, il est communicatif... il comprend tout... il nous parle quelques mots... il a su nous dire qu'il voulait faire pipi..." c'était le "- il comprend tout" d'un air stupéfait qui m'avait un peu "surpris" car oui en effet même si Angel ne parle pas encore correctement il comprend absolument tout. Elle m'avoua avoir été agréablement séduite par la personnalité d'Angel "- c'était un plaisir" avec stupéfaction... ah quoi s'attendait-elle me disais-je sur le chemin du retour en repensant à ses dernières paroles...

... paroles qui me ramène en juin 2012, quand nous disions au revoir à la directrice de la garderie de Lavernoze qui me sortit émue "- ce fut une très belle rencontre" et elle continua à regarder avec tendresse Angel.

Les paroles de Séverine furent très positives et je fus heureuse de voir Angel pas du tout perturbé de ce long temps d'absence entre nous.

De retour à la maison, Angel était heureux il parlait plus...

22 mai 2013

J'emmène Angel au deuxième jour d'observation à l'hôpital de jour, il n'a pas été réfractaire à y retourner, il n'a pas eu la réaction du CAMPS où il est parfois dur à me quitter, quand nous sommes rentrés dedans, Séverine nous accueillit encore, et resta devant la porte le temps que je parte moi-même, qu'Angel me voit partir, il me fit coucou de loin, mais avant de partir j'avais dit à Angel que je revenais.

Avant de partir on discuta un peu de ce qu'aimait Angel, "le piano" lui avais-je dis, et puis là je les avais laissés.

A midi, j'ai vu Angel dans les bras d'un professionnel, il avait l'air heureux avec cet homme (Frédéric), c'est une des infirmiers qui paraît-il est doux avec les enfants, il y avait du monde au petit hall d'accueil, on a échangé quelques mots avec Séverine, le temps de me dire qu'Angel n'a pas fait de piano car il se sentait bien avec le groupe et qu'il y avait une bonne ambiance, qu'il continuait à s'exprimer oralement avec des petits mots.

De retour à la maison, Angel parla plus encore.

24 mai 2013

J'ai emmené Angel pour le troisième jour d'observation, il était content et à l'aise, il était parti avec Séverine qui était venue l'accueillir et moi je suis partie avec l'auxiliaire de santé, nous nous regardâmes au loin, lui partir de son côté et moi du mien. Avec la dame on a discuté sur tout, elle m'avait demandé de lui poser toutes les questions qui me chiffonnait et si j'avais quelque chose dans le cœur de le lui dire afin d'être rassuré et eux tranquillisés. Ce qui a de très bien c'est ce côté très famille et le fait que si quelque chose me questionnait de ne pas le garder et de leur en faire part.

Après une longue conversation je lui avais posé une question sur un sujet qui me préoccupé en effet, je lui avais demandé si un professionnel ne se comportait pas correctement avec un ou les enfants comment le détecter ? Elle m'avait dit qu'ils étaient tellement nombreux par rapport au nombre des enfants (12) qu'automatiquement tout se savait tout se voyait, de plus, je voulais savoir aussi si nous souhaitions tout arrêter avec mon mari est-ce que nous étions libre de le faire ? Elle m'avait dit que oui, et pour finir lors de ce bilan d'observation je voulais savoir s'il s'avérait qu'Angel n'avait pas autant besoin des soins proposés est-ce qu'ils me le diront ? Elle me disait que bien entendu ils nous en informeront. Et pour finir je lui avais demandé quelles étaient leurs méthodes, la méthode ABA ? Ils en sont contre apparemment car c'est du forcing et ils n'aiment pas ça, je lui ai parlé de la méthode TEACCH, elle me disait de ne pas la connaître mais qu'ils travaillaient avec des pictogrammes, des images en les faisant parler beaucoup.*

Ensuite elle me remontra les lieux et j'ai voulu voir Angel parmi le groupe il avait l'air de s'éclater avec un jeu à billes, il était tellement content qu'il faisait des mouvements avec ses mains (flapping) il y avait un jeune éducateur qui jouait avec lui (Valéry).

J'ai remarqué que là on le laissait faire les flapping alors qu'au Camsp on le lui empêchait.

Quand je suis revenue pour aller chercher Angel je suis venue avec Geoffrey, je leur ai présenté le grand frère d'Angel ! Le jeune éducateur était venu nous voir, et, lui aussi, agréablement enchanté et stupéfait par Angel il me dit qu'Angel parlait, qu'il regardait dans les yeux, qu'il était communicatif et souriant et plein de joie. Il avait l'air d'avoir l'âge de Geoffrey et de connaître bien son domaine.

27 mai 2013

Brandon n'avait pas cours alors il est venu avec moi accompagner Angel, c'était son dernier jour d'observation.

Quand j'ai emmené Angel à l'hôpital de jour il n'a eu aucune réticence à suivre Séverine et le jeune éducateur qui étaient venu le chercher, et à notre retour il était allongé là sur le canapé de l'accueil en rigolant comme il le fait habituellement chez nous, il était aussi à l'aise qu'à la maison... bientôt il donnera des ordres à tout le monde comme à la maison, me disais !!!! (Rires).*

Très enchantés encore une fois Séverine et le jeune éducateur nous racontaient les choses qui se sont passées dans la matinée et ont dit au revoir à Angel avec beaucoup de joie de l'avoir connu en lui disant "- à bientôt". Le matin à 9 h 00 comme à 12 h 00 il y a beaucoup d'allée et venue des taxis et des enfants.

Le 21 juin nous aurons avec mon mari présent une réunion pour faire le bilan de ces quatre jours d'observations.

PS : j'ai emmené donc mercredi Angel à sa séance de psychomotricité au CAMSP et de nouveau il se montra réticent il a fallu que je l'accompagne, je pensais qu'après la bonne expérience de d'hôpital de jour il se serait montré plus joyeux et enthousiaste d'y aller.

Angel parle de plus en plus il est devenu bavard et même si on ne comprend rien la plupart du temps il continue à s'exprimer, des fois il rigole quand il me voit rigoler parce que je ne comprends pas ce qu'il dit, mais c'est tellement mignon de l'entendre s'exprimer que je rigole !

 Une fois revenu au CAMSP, Angel a repris son attitude d'avant, plutôt réservé.

J'ai eu aussi un rendez-vous avec l'assistante sociale qui voulait prendre des renseignements sur notre famille, plus tard elle m'avait fait un organigramme familial... je revois encore ses yeux écarquillés quand je lui ai énoncé sans difficultés toutes les dates de naissances de toutes les personnes de la famille ainsi que les défunts jusqu’au nom de mon arrière-grand-père maternel.

Sandra B.

* En relisant mes écrits, je souris à l'idée de me voir à l'époque soucieuse avec toutes les questions que j'avais posées à cette dame charmante et qu'il l'est toujours même si Angel n'est plus à l'hôpital de jour, ils continuent à être attentifs à mes questions. Je souris aussi à l'idée qu'en effet à la fin de son séjour en hôpital de jour Angel avait fini par donner des ordres à Séverine qui s'extasiait de voir l'évolution positive d'Angel.

Sandra B. 6 juin 2019

Date de dernière mise à jour : 18/02/2020

Ajouter un commentaire

 
×