Le regard d'Angel

5 février 2013, Le contact avec les autres

Le touché, le contact avec les autres, le changement et la foule...

Le touché, le contact avec les autres, le changement et la foule...

Le touché

Au départ, ce qui avait alarmé le pédiatre c'était de voir Angel crier quand il s'approchait de lui... Je trouvais ça normal, je trouvais intrusif ça manière de faire, car même moi je ne supporte pas que quelqu'un vienne vers moi si je juge qu'il ne me plaît pas, encore plus si cette personne se montrent collante ou qu'elle pue ! Je me disais que le petit devait ressentir des choses qui ne lui plaisaient pas.

Donc Angel n'aimait pas qu'on s'approche de lui de trop prêt et ni d'être touché.

Personnellement, je n'aimais pas qu'on s'approche trop d'Angel. Après le bilan s'était moi qui déshabillais Angel dans les consultations et plus le pédiatre.

Le contact avec les autres

Pour ne pas qu'Angel se sente seul je l'emmenais dans les aires de jeux, il est vrai qu'ici dans notre quartier il n'y a que des personnes âgées autour de nous donc pas de famille avec de jeunes enfants. Mes enfants se sont retrouvés vite isolés dans ce département où il est assez difficile d'avoir des relations amicales contrairement à la petite Camargue où nous vivions avant de revenir ici. Là-bas, j'avais tous les enfants du voisinage qui venaient à la maison et devant la maison, j'avais mis même un banc ! C'était toute une joie quotidienne, les enfants jouaient dehors. Nous habitions dans des maisons collées les unes à côtés des autres. Angel n'a pas connu ça, donc j'avais décidé de l'emmener partout avec moi : dans les magasins où il aime tout regarder, en voiture, dans les parcs.... Partout.

Dans les aires de jeu, il jouait tout seul, il regardait aussi les autres qui venaient vers lui mais lui il continuait à faire ses jeux tout seul, et de temps en temps il observait les autres enfants. Ma mère me disait toujours "tu ne vois pas qu'il est plus éveillait que les autres" bien sûr que je le voyais, c'est sa chance d'avoir ce don de voir en face de lui ce qu'il peut en tirer des autres, il a tendance aussi à bien se défendre quand on s'approche de lui, ça me soulageait car son frère Brandon au même âge il se faisait frapper par les autres enfants et il se laissait faire... "-tu étais comme Angel..." me dit encore ma mère "-toute seule tranquille dans ton coin à faire tes petites choses toi aussi".

Il est vrai que même ma marraine me le dit souvent "-tu étais pareil toi aussi, ainsi que Geoffrey" (mon fils aîné) qui a commencé à s'extérioriser vers l'âge de ses 17 ans.

Les personnes du côté de ma mère sont très indépendantes, elles aiment leur solitude donc leur liberté :

Mon grand-père, avait un comportement très réservé, il ne parlait pas beaucoup, et n'avait pas de contact avec les gens, mais cela n'empêchait pas qu'il était très créatif et inventeur, c'était un agriculteur il inventait des outils et des machines qui l'aidaient dans son travail, son domaine c'était l'invention et non l'agriculture. Quant à ma grand-mère c'était une fervente commerciale elle achetait des terres, elle aurait acheté tout un village si mon grand-père ne l'avait pas empêché ! Elle voulait faire comme ses cousins du Lauragais de grands agriculteurs qui ont mêlé leur passion à  l'ingéniosité.

Mon oncle lui est une "encyclopédie vivante" il sait tout sur tout,  il avait été nommé le premier de la Haute-Garonne en 1950 pour avoir obtenu son bac. C'est un grand peintre, aujourd'hui il vit en reclus avec ses tableaux et aime sa tranquillité. C'est une personne très humble et simple. 

Mon fils aîné, Geoffrey, il ne parlait qu'à moi, à la maternelle en grande section une psychologue avait tenté de le faire parler : sans succès ! Aujourd'hui il est souvent dans sa chambre avec son ordinateur, il fait des études pour devenir informaticien. Mon cousin vivant aussi en reclus il fait de la 3D (infographie), enfant surdoué. Mon autre oncle décédé était un enfant surdoué, de ce côté-là ils sont tous inventifs, savant et créateurs. Bref, nous aimons plus particulièrement notre tranquillité tout simplement. Ma mère me disait toujours "les gens qui pensent et qui créent ont toujours besoin de tranquillité et de solitude". 

Geoffrey est actuellement ingénieur informaticien chez Orange, il a créé une application qui va sortir dans six mois sur le marché, là c'est toujours en pleine étude et essai, il excelle dans son domaine. 11 mai 2019.

Le changement et la foule

Pour partir en Camargue pour nos vacances d'été j'étais inquiète, car j'avais peur qu'Angel soit un peu perturbé par rapport aux changements : changement de lit, de chambre, d'endroit, d'atmosphère, le voyage (de Toulouse on ne met que 2 heures et demi)... Bref, on arrive là-bas le temps comme à son habitude était très ensoleillé  et il y a une atmosphère bien agréable et qui ne change pas : on est heureux !

Donc on arrive dans ce nouvel appartement de Port Camargue. Rien que de voir la joie de ses frères, Angel nous suit et il est heureux encore plus quand il voit sur le balcon : la mer, si belle si immense, et ce ciel si bleu, et le bruit des gens sur la plage, avec les mouettes... Angel découvrait tout ça. Il était en pleine observation.

Et bien, au bout que quelques heures, il s'est très bien adapté ! Les gens, la foule, les bruits, il adorait ça, il était infatigable aussi, tous les soirs il fallait partir se promener, il ne parlait pas mais il nous faisait bien comprendre qu'il fallait sortir et aller se promener donc vite on se préparait et hop aussitôt on était dehors à marcher sur les longues allées où il y avait toujours la mer, le sable, la chaleur les manèges le soir, les musiques, le bruit de la foule....

J'étais heureuse et soulagée car en plus cela a facilité son apprentissage pour la propreté même s'il n'y avait pas son réducteur de toilette. 

Sandra B,

5 février 2013.

Date de dernière mise à jour : 04/02/2020

Ajouter un commentaire