Le regard d'Angel

26 janvier 2013, Le côté affectif.

Je n'ai jamais changé mes habitudes au niveau de l'affectif...

Toujours dans les livres que je lisais, une chose me tourmentait toujours, c'est qu'en général ces enfants-là, selon les témoignages, n'iraient pas vers les autres, plus encore, ils ne rechercheraient pas l'affection de leurs parents, ni de leur mère, aucun geste affectif et ils n'en demanderaient pas non plus.

J'adore les bébés et les câliner c'est très important pour moi, Angel avait 2 ans quand j'ai lu tous ces livres, mais je continuais à le câliner, c'est vrai qu'il me repoussait parfois, qu'il était dur à apprivoiser de ce côté-là, mais je continuais à le serrer fort contre son gré contre moi, à lui faire des bisous et à lui parler pour lui expliquer que si j'étais comme ça c'est parce que je l'aimais tout simplement. J'adorais le prendre dans mes bras, l'embrasser.

Je me suis aperçue qu'il adorait ça !

Un jour, je me suis amusée à me mettre accroupie et à tendre mes bras en lui disant "vient, vient, vient faire un câlin à maman" en fermant les yeux et puis petit à petit il s'était approché jusqu'à ce que je l'attrape pour l'embrasser, il rigolait.

Aujourd'hui il est très câlin il adore les embrassades, il m'attrape par derrière et il me serre très fort avec ses petits bras. Je lui fais le bisou du soir et le bisou du matin. Il monte sur nos genoux avec son père et adore qu'on l'embrasse tout en lui apprenant à nous embrasser à nous aussi, et il en prend un immense plaisir, ça l'aide à grandir, ça lui donne de la force de la sureté, mais parfois il nous repousse malgré tout, mais ce n’est pas grave car on sait très bien qu'il aura son moment à lui où il sera en besoin de câlins !

3 janvier 2012, Angel a 2 ans et demi, quand je suis revenue d'une course à l'extérieur, je me suis assise sur le banc extérieur pour regarder son père et Brandon jouaient au ballon, un moment Angel prend la main de son père et le fait asseoir à côté de moi sur le banc, puis reprend la main de son père et le dispose en face de moi à genoux et là il nous regarde d'un air enchanteur... Ensuite je me lève, Angel me prend la main et pousse son père afin qu'il soit en face de moi et le pousse à nouveau pour qu'il me serre dans ses bras et là il nous regardait d'un air encore enchanté et satisfait.

Je crois que ça s'était le plus important pour moi qu'il aime au contraire notre contact affectueux, s'il n'y avait pas le côté affectif alors j'allais en être malheureuse, donc je n'ai pas changé mon attitude, j'ai fait avec Angel ce que je faisais avec Geoffrey et Brandon quand ils étaient petits !

L'amour incommensurable que l'on donne à Angel, un amour démonstratif : d'actes et de mots, l'a propulsé dans des progrès incroyables, c'est une force qu'il l'aide, il est baigné dans une béatitude, une sérénité, une joie qui fait qu'aujourd'hui il est absolument épanoui. Et contrairement à ce qu'on pourrait croire, ces enfants-là ont soif de cet amour-là, quelques soient les enfants, les enfants devenus adultes, l'amour fait des miracles et il ne faut jamais l'oublier !

Sandra B.

26 janvier 2013

17 juin 2013 - Dès que les pâquerettes furent sorties dans notre jardin, Angel en cueillait, il les comptait, il m'énumérait les chiffres, et à chaque fois qu'il m'en donnait il me disait "dix" car il m'en donnait 10, "quatre" et il m'en donna 4, en me disant "tiens Maman te donne" et plaff il me donna les pâquerettes en disant le nombre...

Et de temps en temps Angel nous embrasse nous avons réussi à lui montrer qu'on pouvait aussi par ce geste montrer un acte d'affection, et il aime ça alors je l'embrasse aussi. Tous les soirs c'est un rituel "Poutou Maman" alors je l'embrasse et lui aussi.

Sandra B.

17 juin 2013

Angel presque 10 ans me serre toujours très fort par la taille, il est très fort ! Il me dit "câlin Maman !" et il m'embrasse, le soir il attend son bisou et parfois il va dans mon lit. Il est radieux, plein de joie. D'ailleurs j'ai dû le laisser pour écrire ses mots.

Sandra B.

1er mai 2019.

Date de dernière mise à jour : 04/02/2020

Ajouter un commentaire