Créer un site internet
Le regard d'Angel

25 janvier 2013, Port Camargue 2012

De la peur à la joie... La mer pour lui enlever ses peurs...

Chaque année nous partions à la mer à Port Camargue, j'avais trouvé des résidences avec plage privée afin d'être tranquille.

Pour ses un an, Angel adorait la mer il était hypnotisé il fallait faire attention car il y serait rentré dedans sans crier gare, il rampait sur le sable de la plage pour se diriger vers les vagues tellement l'eau l'attirait.

Pour ses deux ans, il en avait une peur effroyable, d'ailleurs il ne s'était pas du tout baigné cette année-là, impossible malgré toutes mes tentatives de le mettre dans l'eau, et pourtant elle était chaude. Il criait quand je voulais le mettre dans l'eau, on n'a jamais su pourquoi, était-il en âge de comprendre que l'eau pouvait être un danger ? J'étais malheureuse de le voir jouer sur le sable sans vouloir se tremper les pieds.

Pour ses trois ans, je me suis dit que j'allais tout de même tenter un stratagème pour qu'il rentre enfin au moins une fois dans l'eau. Mais surtout j'étais préoccupée car j'avais peur qu'en grandissant, Angel ne se fasse pas aux changements qui allaient se présenter dans sa vie : autres lieux, autre lit, autre ambiance, etc. Ça m'inquiétait énormément. Je me disais comment ce petit allait-il réagir aux divers changements que la vie allait lui imposer.

Et bien à ma grande joie je me suis trompée : il adorait le lieu, la vue sur la mer, les bruits des vagues, des mouettes, des gens qui jouaient dehors, des bateaux... d'une autre chambre...

Une fois à la plage, j'ai commencé à prendre les balles des raquettes de plages, elles sont en plastiques et en couleur, tout ce qui lui plait, et... je les ai mises dans l'eau...

Angel était fou de joie de voir les balles se balançaient sur les vagues, il sautait de joie en continuant de bouger ses petites mains (flappings), il rigolait tellement, mais elles lui échappaient les petites balles et il fallait vite les rattraper !!!

Et... "hop" il s'approcha de la mer et marcha sans se rendre compte dedans... c'était bizarre tout à coup pour lui... il recula... et il continua encore à aller les chercher...

Et... "hop" il se mouilla les genoux tout en suivant les petites balles qui allaient de plus en plus loin...

Et... "hop" là s'était moi qui l'avait pris dans mes bras pour aller récupérer les balles au loin, il avait crié certes mais ses cris se sont petits à petits arrêtés quand il a senti l'eau chaude envelopper tout son petit corps, je suis restée un moment afin qu'il ressente le bien être d'une eau chaude, ensuite on est allé récupérer toutes les balles !

Les jours suivants, et bien ce n'était plus un obstacle l'eau pour lui. Pendant tout notre séjour il n'a fait que ça, rentrer dans l'eau en nous tenant par la main pour aller de plus en plus loin et un jour c'est lui tout seul qui avait pris l'initiative de marcher dans l'eau sous notre regard et c'était un régal de le voir faire, j'étais heureuse de le voir heureux.

J'adorais le voir jouer à ce petit jeu-là, entre les balles et le plaisir de rentrer dans l'eau chaude et y sortir pour rejouer à nouveau aux petites balles qu'il lançait sur les vagues.

Ensuite pour qu'il reste un peu avec moi, allongée sur le sable, j'avais rempli ses petits seaux d'eau de mer et j'ai mis les balles dedans. Les voir flotter ça l'amusait... et il restait à côté de moi.

Après c'était nous qui devions courir dans la mer après lui, car il n'avait plus peur de l'eau !!!

Et bien cette expérience m'a démontré qu'au contraire Angel s'était fait à plusieurs changements et il en redemandait après, il adorait voir le monde, les animations autour de lui, tous les soirs on sortait pour aller se promener parfois même on voulait rentrer car on était fatigué et bien Angel non il fallait rester marcher tout au long des promenades ! On ne pouvait pas rester dans l'appartement se détendre car c'était Angel qui nous poussait à sortir, il avait déjà mis ses souliers et pris les clés pour nous faire comprendre que c’était l'heure de la promenade... il s'était fait volontiers à tout ça. Il ne parlait pas mais il savait très bien se faire comprendre.

Tous les midis et tous les soirs, nos repas on les prenait dehors sur la terrasse dehors face à la mer, on entendait les mouettes, parfois il y en avait qui se posaient à côté de nous j'en prenais en photo, tout était une fête car on entendait aussi le bruit des vagues et des gens encore qui faisaient de la planche à voile.

C'est en revenant à notre domicile plus calme que j'ai senti sur lui un peu de tristesse, donc depuis je l'emmène partout où tout est animé même si c'est une galerie marchande, l'important c'est qu'il y ait de l'animation !

Sandra B.

Angel adore maintenant se mettre à plat ventre dans l'eau et contempler le monde qui l'entoure, ci-dessous, couché sur l'eau : Voilà un enfant bien contemplateur !

 

à la mer

Date de dernière mise à jour : 17/02/2020

Ajouter un commentaire